Conseils et Formations pour
Votre Liberté Financière Digitale.

 

Blog Vers Liberté Globale

BÂTISSEZ VOTRE LIBERTÉ FINANCIÈRE GRÂCE A' L'e-BUSINESS​

Auto-Entrepreneurs, Infopreneurs, PME, aiguisez Votre Stratégie Digitale !​

modele-salarial

Jamil Chahbouni      Thursday, July 20, 2017

Share this page with a friend

Est-ce que votre Patron prend votre avis 

Commencez-vous à envisager de ne plus vendre votre temps ? 

« Votre temps est limité, donc ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre » –Steve Jobs s'affranchir du modèle salarial

J’aime rappeler que cet article fait partie de la série : « Les limites et contraintes du modèle salarial »

Aujourd’hui, vous êtes au rendez-vous avec trois autres raisons valables (n°2, n°3 et n°4) pour ne plus vendre votre temps.

Raison n°2 : Le salarié travaille à réaliser un rêve qui n’est pas le sien 

Cher lecteur, je ne sais pas quelle est votre activité professionnelle actuelle. 

Mais, peut-être que vous faites partie de la grande majorité de gens qui ont un emploi au sein d’une organisation.

Si c’est le cas, alors vous seriez d’accord avec moi sur les faits suivants :

  • Pour l’organisation dans laquelle vous travaillez, vous n’êtes qu’un facteur de production parmi d’autre.
  • Vous ne détenez aucun droit sur votre organisation.
  • Vous n’avez pas un mot à dire quand il s’agit de ses grands choix et de ses grandes orientations.
  • Dans votre activité professionnelle, en tant que salarié, vous travaillez pour réaliser les rêves de quelqu’un d’autre et jamais les vôtres.

Pensez aussi aux réalités suivantes :

  • Vous ne participez pas à fixer la mission de votre organisation ;
  • Vous ne contribuez pas à l’élaboration de ses grandes orientations stratégiques ;
  • Vous n’êtes pas consulté pour prendre votre avis sur ses alliances stratégiques ;
  • On ne vous demande pas votre avis sur les choix concernant ses domaines d’activités ;
  • Mieux encore : est-ce que vous fixez vous-même, et librement, les objectifs concernant votre travail dans l’organisation ?
  • Ou, est-ce que ce sont vos supérieurs hiérarchiques qui décident, en définitif, de vos propres objectifs et des méthodes et moyens à utiliser pour les exécuter.
  • Peut-être vous y participez en proposant certains objectifs mais, ce sont vos supérieurs hiérarchiques qui en décident en définitif. N’est-ce pas ?

L'employé est souvent réduit à une main et à une tête qui exécutent les instructions des autres !

En fait, le salarié n’est considéré, en dernière analyse, qu’en tant qu’un prolongement à une machine. C’est-à-dire, en tant qu' « une main d’œuvre ».

Ou, il est considéré comme une continuation à des applications informatiques. C’est-à-dire comme une tête qui analyse et exécute. Donc comme « une tête d’œuvre » !

Bref, vous êtes réduit à une main et à une tête qui exécutent les instructions des autres !

D’autre part, le salarié n’a pas le droit de mêler ses propres rêves et objectifs dans le cadre de son travail professionnel. N’est-ce pas ?

Mais, par contre, il doit obligatoirement, contribuer à réaliser les rêves et objectifs de quelqu’un d’autre, en l’occurrence le chef d’entreprise.

Si vous êtes viré, est-ce alors un malheur ou une chance ?

Raison N°3 : Vous ne capitalisez pas sur vos efforts et vos expériences dans votre travail de salarié

En effet, malgré l’énorme effort consentis par les salariés et malgré la pénibilité des conditions dans lesquelles ils travaillent, les salaires d’aujourd’hui n’assurent plus une vie prospère. Et moins encore une vie libre et heureuse.

Le temps où les gens croyaient que leurs rêves se réaliseraient un jour, grâce à leur travail d’employé est ainsi révolu.

Si aujourd’hui, les gens continuent à s’accrocher à leur emploi et se considèrent chanceux d’en avoir un, c’est tout simplement, parce qu’ils n’arrivent pas à envisager l’existence d’autres alternatives à leur condition.

D’autre part, ce que vous gagnez en retour de votre travail est très inférieur à 100 % de sa véritable valeur.

Une grande partie de la valeur de votre travail va dans les poches des propriétaires de l’entreprise.

Alors que pour un entrepreneur ou un propriétaire d’entreprises leur revenu est, au contraire, bien supérieur à 100 % de leur propre effort. Car, il bénéficie aussi du retour des efforts de tous ses employés.

Par ailleurs, la valeur du patrimoine d’une entreprise croit,en général, avec le temps du fait qu’elle devient plus solide et son image de marque devient plus connue.

Autrement, cela veut dire que la valeur de l’entreprise bénéficie et capitalise chaque jour sur les efforts consenties par tous les employés.

Supposons que vous travaillez pendant 10 ou 20 ans dans votre organisation.

Cela veut dire que vous avez bien contribué avec vos efforts pendant toutes ces années à la croissance de la valeur globale de l’entreprise.

Mais vous devrez savoir une chose importante, et sûrement vous la savez déjà.

Si par malheur (ou par chance) vous êtes viré ou si vous êtes devenu inapte à continuer à travailler, vous n’aurez aucun droit, ne serait-ce que sur une infime part du patrimoine de l’organisation.

Par contraste au propriétaire d’entreprise, lui a le droit au 100 % de sa valeur capitalisée le long de ces années.

Il peut, par exemple, décider de vendre l’entreprise, à tout moment, et récolter toute la somme générée par sa valeur actualisée.

Alors, ne serait-il pas plus intelligent d’être un propriétaire d’entreprise au lieu d’être un simple salarié ?

Raison n°4 : La vie du salarié n’est plus équilibrée

Peu importe combien vous gagnez, si vous n’avez pas assez de temps libre pour jouir de votre argent dans votre vie privée et familiale.

Et le salaire ne peut plus assurer une vie équilibrée, parce que :

  • Si vous gagnez un très bon salaire, c’est en général en dépit de votre temps libre.

Donc vous n’aurez sûrement pas assez de temps libre pour vos proches, en l’occurrence pour vos enfants, vos amis et autres relations sociales.

Et vous n’aurez également pas assez de temps libre pour les projets qui vous tiennent plus à cœur.

  • Si vous bénéficiez de suffisamment de temps libre (exemple : travail à temps partiel), c’est que vous ne gagniez pas assez d’argent.

Et à quoi sert le temps libre sans la capacité matérielle pour faire ce que vous désirez.

Est-ce que avec le manque d’argent vous pouvez savourer vos loisirs tels les voyages, les lectures, les arts, les sports… ?

Je ne pense pas !

Souvent, le travail salarial est très pénible, si stressant et vraiment épuisant !

Par conséquent, et en général, les employés ne jouissent ni d’une bonne santé ni d’un bien-être.

N’est-il alors pas préférable d’avoir un autre type de travail assurant un minimum d’équilibre entre l’argent, le temps libre, la santé et le bien-être ?

Points à retenir

  • Le salarié travaille à réaliser un rêve qui n’est pas le sien.
  • L'employé est souvent réduit à une main et à une tête qui exécutent les instructions des autres.
  • Le salarié ne capitalise pas sur ses efforts et ses expériences dans son emploi.
  • La vie du salarié n’est plus équilibrée.

À suivre…

Comments

 

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute
apprendre les bases de la liberté financière.

Pour cela, je vous offre gratuitement mon guide pratique :

"Comment Bâtir

Les Fondements Solides de

Votre Liberté Financière"
 

Téléchargez-le ! >>>

 

 

 

 

COPYRIHT © 2017 TOUS DROIT RESERVES  Jamil CHAH